La communication du 16 décembre appelait à une vigilance double pour les adolescents asthmatiques à l’approche des vacances de Noël. Cette vigilance double, doit être maintenue à l’approche des prochaines vacances scolaires de février et de par la crise sanitaire qui continue d’impacter l’équilibre mental des adolescents.

L'état des lieux à la date de publication sur nos sites corrobore cette DOUBLE RECOMMANDATION :

Le dernier bilan hebdomadaire de Santé Publique France (SPF) datant du 26 janvier 2021 qui assure le suivi des crises d’asthme selon ses 2 réseaux enregistrées par les réseaux Oscours (Bulletin hebdomadaire n°825) et SOS Médecins (Bulletin hebdomadaire n°683) confirment, à l'occasion de la rentrée scolaire de Noël, une augmentation des crises d’asthme chez les moins de 15 ans en semaine 2 dans les 2 réseaux. Oscours (passages aux urgences de +83%) et SOS médecins (actes pour asthme +100%) par rapport à semaine 1 et l’augmentation, modérée, se maintient en semaine 3, tout en gardant un niveau équivalent aux 2 années antérieures.

L’étude CoviPrev (lancée par Santé Publique France en mars dernier) portant notamment sur le suivi de la santé mentale, constatait dès la vague 17 (4-6 nov), une augmentation importante des états dépressifs pour l’ensemble de la population, et en particulier chez les 18-24 ans (+18 points en vague 18 les 23-25 nov). Les dernières données disponibles de cette étude (mises à jour le 2 février) montrent que les états anxieux et dépressifs, ainsi que les problèmes de sommeil, se maintiennent à un niveau élevé en vague 20 (18-20 janvier)(1).

ALORS PLUS QUE JAMAIS RESTEZ VIGILANTS SUR LA PRISE DE VOTRE TRAITEMENT DE FOND !


1. Covid-19 : une enquête pour suivre l’évolution des comportements et de la santé mentale pendant l'épidémie (santepubliquefrance.fr)

En cette période à haut risque de relâchement, il est primordial de poursuivre son traitement...

En cette période à haut risque de relâchement, la Gregory Pariente Foundation rappelle aux adolescents notamment asthmatiques, qu’il est primordial de poursuivre leur traitement.

Alors que 2020 est une année marquée par la Covid-19, on constate que les deux confinements successifs, l’arrêt des activités sportives ou encore les restrictions sociales ont considérablement impacté la santé mentale des adolescents avec un risque de rupture thérapeutique.

Lorsque l’on est un ado asthmatique, le risque accru d’exacerbations asthmatiques hivernales vient s’ajouter à ce contexte déjà morose. Les vacances scolaires sont également propices à un relâchement dans leur bonne observance des traitements avec le risque de crises plus sévères. Conséquence ? Un pic des crises d’asthme à chaque retour de vacances scolaires. La Gregory Pariente Foundation (GPFD) appelle à la vigilance double et souhaite sensibiliser les jeunes à l’importance de rester assidus dans la prise de leur traitement, surtout pendant les vacances !

La GPFD rappelle que toutes les 3 à 4 semaines, un adolescent décède d’asthme en France. Parmi les victimes, 3/4 ne suivaient pas bien leur traitement et 3/4 ne sont pas arrivés vivants aux urgences.

Une crise sanitaire qui impacte l’équilibre mentale des adolescents.

En cette fin d’année 2020 marquée par des confinements successifs et une grande perturbation pour les adolescents fragiles et sur la base de la très récente évaluation du CDC (1) le Pr Christophe Delacourt (Chef de service de pneumologie et allergologie pédiatriques à l’Hôpital Necker-Enfants Malades à Paris) pointe "une augmentation chez les adolescents de 31% des consultations en urgence pour motif psychiatrique aux Etats- Unis comparativement à 2019 (1) et nous observons le même phénomène en France depuis 4-6 semaines. Il est évident que le risque de rupture thérapeutique augmente dans ce contexte."

Les vacances scolaires à risque d’une moindre observance des traitements chez les ado asthmatiques.

En lien avec la reprise scolaire post-vacances de Noël, on risque d’enregistrer une augmentation des exacerbations asthmatiques hivernales lié principalement à l’arrêt des traitements anti-asthmatiques.
En effet comme chaque année, Santé Publique France a constaté une augmentation des crises d’asthme chez les enfants et les adolescents dans les 2 premières semaines de rentrée scolaire d’été, les semaines 36 à 38 avec pic de recours aux soins d’urgence pour asthme (données des réseaux OSCOURS et SOS Médecins), chez les enfants de moins de 15 ans. (2).
Il en a été de même en lien avec la reprise scolaire post vacances de la Toussaint en semaine 45 où les mêmes réseaux ont enregistrés une augmentation des soins d’urgence pour asthme en semaine 46 respectivement +54% soit +452 passages (Oscours) (3) et +65% soit +109 actes par SOS Médecins (4).

Dans ce contexte de crise sanitaire, la vigilance est donc double!

La période actuelle est particulièrement à risque pour les adolescents atteints d’asthme. D’une part, les conséquences de la crise sanitaire sur leur psychisme augmentent les risques d’une mauvaise observance du traitement de fond déjà habituellement moindre lors des vacances scolaires ; d’autre part, les virus hivernaux, facteurs déclenchant des crises d’asthme, risquent d’être particulièrement nombreux au retour des vacances de fin d’année, de la même manière que ce qui a été observé au retour des vacances d’été et de la Toussaint.

Pour ces raisons, il est primordial que les adolescents restent vigilants sur la prise de leur traitement de fond, afin de réduire le risque de crise d’asthme sévère au minimum. Les gestes barrières gardent toute leur place dans la prévention des infections virales quelles qu’elles soient.

Télécharger le document au format PDF
Image
Image

Toutes les nouvelles


Gregory Pariente Foundation

23 rue des Apennins 75017 Paris
contact@gpfd.fr - Tel : 01 42 28 72 52
© 2020 Gregory Pariente Foundation - Statuts - Parution au Journal Officiel - SIRENE