Image

Asthme de l’adolescent : les règles d'or

Traitement adapté et bien pris par un adolescent bien suivi = vie normale

Il faut tout de suite AGIR devant :

• un essoufflement anormal (difficulté à respirer)
• un sifflement (surtout à l’expiration)
• une oppression thoracique
• une toux (sèche et prolongée), une toux à l’arrêt de l’effort, une toux au rire.

Un seul de ces signes, consulter son médecin. Si diagnostic d’asthme posé, traitement de la crise par bronchodilatateur inhalé et recommandation de consulter un pneumologue qui va :
• confirmer le diagnostic et évaluer le degré de l’asthme
• rechercher les facteurs déclenchants pour mieux les identifier et les prévenir
• rechercher des allergies associées aggravantes
• instituer le traitement adapté
• assurer le suivi, très important dans cette tranche d’âge à risque, car l’adolescent est moins respectueux de son traitement et l’utilise insuffisamment.

Comment PREVENIR une CRISE d’ASTHME?

Par l’utilisation d’un traitement avant le facteur déclenchant identifié, par exemple avant d’aller au sport ou dans une soirée avec des amis fumeurs.

Comment PREVENIR des CRISES d’ASTHME TROP FRÉQUENTES ?

Par recours à un traitement de fond à base de corticoïdes inhalés (GINA* 2017) si :
• utilisation du traitement de la crise > à 2 fois/semaine
• survenue d’une toux nocturne qui réveille
• limitation de l’activité liée à l’asthme
• plus de 2 symptômes/semaine liés à l’asthme
Ne pas hésiter à en parler avec son médecin.

TRAITEMENT MAL INHALE = PAS DE TRAITEMENT

Bien apprendre à utiliser son ou ses inhalateurs

Gestes à répéter avec son médecin jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement intégrés :
• enlever l’embout, expirer à fond
• appuyer sur l’inhalateur en inspirant
• attendre 10 secondes puis respirer normalement

L'ASTHME et LE SPORT

Le sport est bénéfique à tout âge à la condition de suivre les recommandations de son pneumologue, particulièrement en cas d’effort intense prolongé, ou d’exposition au froid qui peut être un facteur aggravant. Ainsi l’adolescent pourra avoir de bonnes performances sportives, comme s’il n’était pas asthmatique.

BIEN CONNAITRE LES FACTEURS DE GRAVITE POTENTIELLE (GINA* 2017) qui font que l’adolescent est particulièrement à risque.

• utilisation de son inhalateur > 2 fois/semaine
• tabagisme actif ou passif
• persistance d’allergènes (animaux, tapis…)
• obésité, rhinosinusite, allergie alimentaire vraie
• problèmes psychosociaux ou économiques
• déjà un épisode d’hospitalisation pour crise grave

QUAND APPELER le SAMU ?

Composer le 15 (ou le 112 dans l’ensemble de l’Union Européenne) pour transfert aux urgences, en cas de crise aigüe ne guérissant pas malgré la prise du traitement d’urgence : 2 bouffées ou inhalations de bronchodilatateur à renouveler 3 fois, espacées de 5 à 10mn en position assise, respiration calme, lente et régulière. La difficulté de l’adolescent à parler sans s’interrompre est un signe associé qui doit alerter.

L’asthme est une maladie trompeuse, il faut “toujours en faire un peu plus qu’un peu moins“. Ne jamais négliger une crise d’asthme et voir au moins une fois un pneumologue pour établir le diagnostic et les recommandations de traitement. Un suivi annuel est recommandé.

Vous pouvez télécharger ce mode d'emploi au format A4 PDF…
Téléchargement
0
Image

Adolescent Asthma : Golden Rules

Treatment adapted and taken correctly by a well followed-up adolescent = Normal Life

You must act immediately in event of :

• Abnormal shortness of breath (difficulty breathing)
• A whistling sound (especially when exhaling)
• Chest tightness
• A cough (dry and prolonged), or a cough that persists after effort has stopped, or when laughing

Even if only one of these signs is present, consult your doctor. If asthma is diagnosed, the attack will be treated by taking inhaled bronchodilators and a referral to a pulmonologist who will :
• Confirm the diagnosis and assess the degree of asthma
• Search for triggering factors to better identify
and avoid them
• Search for associated aggravating allergies
• Institute the appropriate treatment
• Ensure follow-up, which is very important in this at-risk age group, as the teenager is less respectful of his treatment and takes it inadequately

How to prevent an asthma crisis?

By taking treatment before coming into contact with the known trigger factor, for example before going to play sport or to a party where friends will be smoking.

How to prevent asthma attacks occurring too frequently?

By using a controller treatment of inhaled corticosteroids (GINA* 2017) if :
• Using a rescure treatment > 2 times / week
• Waking up because of nocturnal symptoms (cough especially)
• Limiting asthma related activity
• More than 2 asthma related daytime symptoms / week

Do not hesitate to talk to your doctor.

Poorly Inhaled Treatment = No Treatment

Learning how to correctly use inhalers

The technique needs to be repeated with your doctor until it is completely ingrained :
• Remove the cap, exhale thoroughly
• Press inhaler whilst inhaling
• Wait 10 seconds then breathe normally

Sport

Sport is beneficial at any age, provided you follow your pneumonologist’s recommendations, especially in the case of prolonged intense effort, or exposure to cold which can be an aggravating factor. In so doing, the teenager can expect to perform well at sport, as though he were not asthmatic.

Recognise the potentially fatal factors (GINA* 2017) that put the teenager particularly at risk.

• Use of his inhaler> 2 times / week
• Active or passive smoking
• Persistent allergens (animals, carpets ...)
• Obesity, rhinosinusitis, true food allergy
• Psychosocial or economic problems
• Previous hospitalization for a serious asthma attack

When to call the SAMU ?

Dial 15 (or 112 throughout the entire european union) in order to be transferred to an emergency department, in event of non-recovery from an acute attack despite taking the following emergency treatment : 2 puffs or inhalations of bronchodilators, repeated 3 times at 5 to 10 minutes intervals, whilst in a seated position, taking calm, slow and steady breaths.

The teen's persistent difficulty speaking should raise the alarm.

Asthma is a deceptive disease, you must "always do a little more than a little less". Never neglect an asthma attack and see a pulmonologist at least once to establish a diagnosis and treatment recommendations. an annual follow-up is recommended.

Gregory Pariente Foundation
23 rue des Apennins 75017 Paris
contact@gpfd.fr